Quels sont les équipements indispensables pour rouler à moto ?

L’une des premières choses qu’on apprend pendant le passage du permis A2, c’est que les motards qui représentent 2 % du trafic routier constituent 23 % du nombre de tués sur la route (statistiques de 2018). Pourtant, en mettant en perspectives ces chiffres avec ceux des années 1970, on s’aperçoit que le nombre de tués et de blessés en moto est en forte baisse malgré une augmentation du nombre de deux roues en circulation. Ces chiffres s’expliquent par l’amélioration des équipements de sécurité, mais aussi par les mesures législatives imposant le port de protections à moto.

Les équipements obligatoires

Afin de réduire le nombre de motards tués et blessés sur la route, l’État a pris l’initiative de rendre certains équipements obligatoires.

Le casque homologué

Le port du casque est obligatoire depuis 1973 en France. C’est très certainement l’équipement qui a contribué le plus à diminuer le nombre de motards tués sur la route. Le casque moto existe en trois versions. Le casque jet est agréable à porter en été, car il est ouvert. Néanmoins, l’absence de protection à la mâchoire fait que cet équipement ne doit être utilisé qu’à vitesse très restreinte. Il faut préférer les casques intégraux ou ceux qui ont une mentonnière amovible. Le casque doit porter ses dispositifs réfléchissants sur les quatre côtés et contenir l’étiquette qui mentionne la norme européenne.

Les gants homologués

Le port obligatoire des gants homologués est plus récent, mais tout aussi nécessaire. Les mains des motards subissent des dommages très importants en cas de chute (abrasion et traumatisme). Ils doivent donc être conformes à la norme européenne et contenir une étiquette CE 89/686/CEE. Les gants permettent aussi de protéger les mains du froid et des engelures. Savez-vous que la température ressentie en moto à 90 km est de -20 degrés ? Il existe des gants d’été, d’hiver et des gants intersaison. Les plus frileux opteront pour des gants chauffants.

Le gilet haute visibilité

Le gilet jaune est obligatoire depuis le 1er janvier 2016. Bien que les motards ne soient pas obligés de les porter, ils doivent impérativement être sur la moto en circulation, tout comme dans les voitures. Il est toutefois préférable de les porter pendant la conduite, car ils permettent d’être plus visibles par les autres usagers de la route, notamment la nuit en dehors des agglomérations.

Les équipements recommandés

Beaucoup d’autres équipements existent sans être obligatoires. Néanmoins, on constate que la majeure partie des motards utilisent ces équipements et les considèrent comme essentiels.

Le blouson de protection

Le blouson n’est pas obligatoire, mais il est fortement recommandé, car il protège la partie la plus touchée en cas de chute. Ce qu’il faut regarder quand on achète un blouson de moto, c’est d’abord la résistance de la matière à l’abrasion. Ensuite, il est nécessaire de vérifier les protections au niveau des coudes, des épaules, ainsi que la protection dorsale. Enfin, beaucoup de motards font attention à leur look et recherchent des modèles qui collent à leur style.

Le pantalon renforcé

En cas de chute, le motard est souvent brûlé au niveau des jambes. Bien souvent, c’est parce qu’il ne porte pas de pantalon adapté. Un simple jean ne résiste pas à la force abrasive du sol en cas de glissade. Il se déchire presque instantanément. Il faut donc investir dans des pantalons en cuir ou en tissus doublés de kevlar ou de cordura. Certains modèles incluent aussi des protections au niveau des genoux et du bassin. On trouve des modèles très esthétiques pour les hommes comme pour les femmes.

Les chaussures de moto

Les chaussures de moto sont essentielles en cas de chute. Pour commencer, elles sont « coquées » et évitent d’avoir les orteils écrasés si le pied venait à se coincer au niveau de la chaîne. Ensuite, elles disposent d’une semelle anti-retournement et de protège-malléoles pour limiter les traumatismes en cas d’accidents. Enfin, elles sont généralement fabriquées avec des matériaux qui limitent l’abrasion en cas de glissade sur le bitume.

Le gilet airbag

Le gilet airbag est très certainement l’une des meilleures inventions au service des motards. D’ailleurs, le gilet airbag a également séduit ceux qui pratiquent l’équitation. Il s’agit d’un gilet qui s’insère au-dessus du blouson. Certains modèles peuvent être portés sous le blouson. Il en existe deux sortes, l’un relié à la moto par un système filaire, l’autre par des capteurs. Le déclenchement de l’airbag permet au motard d’être protégé des impacts à l’abdomen, à la colonne vertébrale et aussi au niveau du casque.

Le masque antipollution

On en parle généralement pour l’environnement urbain. Les motards sont de plus en plus nombreux à investir dans un masque antipollution. Il s’agit d’un masque qui limite l’insertion de microparticules dans un environnement pollué. En effet, l’air extérieur entre dans le casque. Grâce à un système de filtre, il permet à ceux qui le portent d’éviter de respirer des substances toxiques en roulant à moto. Pour être certain du bon niveau de filtration, le masque de protection respiratoire doit être conforme à la norme NF EN 149. La startup française R-PUR va plus loin en intégrant 5 systèmes de filtration (10x plus élevé que l’échelon FFP3) qui protègent des virus, des microparticules, des nanoparticules, de la pollution, des odeurs ou encore des pollens. Les masques connectés de R-PUR indiquent le changement de filtre en fonction du degré d’usure du masque. Plus d’infos sur R-PUR sur lemotardmasque.com.